metro.paris

metro.paris n’est pas optimisé pour mobile

Entrez votre adresse mail pour être sûr de retrouver le programme plus tard, en un clic, sur tablette ou ordinateur

Commencez la visite
Le site metro.paris utilise la fonctionnalité sessionStorage. Les adresses et lieux renseignés par l’utilisateur, pour lui permettre d’obtenir les informations sollicitées, sont gardés en mémoire sur le terminal que vous utilisez et durant la session de consultation exclusivement.

Localisez les lieux incontournables de Paris accessibles en métro et découvrez la richesse du patrimoine RATP.

Commencez la visite
{{selectedItem.value}}
Le service de recherche d'itinéraires est indisponible pour le moment.
Indiquez une adresse ou un lieu à Paris
{{firstStep.stationName}}
{{lastStep.stationName}}
{{duration}} min
{{step.stationName}}
Direction {{step.directionName}}

{{duration}} min Itinéraire en métro simplifié sans prise en compte des perturbations

{{data.getDestinationPlace().title}}
{{data.getDestinationPlace().subtitle}}
{{unParisize(selectedItem.value)}}
Trouver l'itinéraire en Métro

metro.paris

{{data.getSelectedRootTheme().title}}
{{data.getSelectedRootTheme().date}}
En savoir plus

Palais Royal - Musée du Louvre

Le Kiosque des Noctambules

Château de perles, coupole enchantée, bijou décalé… De jour comme de nuit, la bouche de métro créée par l’artiste Jean-Michel Othoniel est une invitation à l’amour.

Depuis l’an 2000, la place Colette s’orne d’une œuvre réalisée par l'artiste Jean-Michel Othoniel pour célébrer le centenaire du métro. L’œuvre se veut un hommage à Hector Guimard, l’architecte de l’Art nouveau qui dessina les premières entrées de métro. Conçue comme un rêve d’amour, elle est composée de deux coupoles, l'une représentant le jour, l'autre la nuit. 800 perles de verre de Murano en sept couleurs sont enfilées sur une structure d'aluminium. Cette toiture est surmontée de personnages parés d’une fine dentelle métallique réalisée par Mylène Salvador.

 

https://www.youtube.com/watch?v=p1iYIse6EWA

 

La féerie se poursuit dans les escaliers menant à la station : le passage de l’ombre à la lumière se fait par une grotte de céramique dans laquelle des cavités abritent des trésors. Le fantôme de Jean Cocteau, qui, comme Colette, vivait au Palais-Royal, pourrait bien vous y attendre, lui qui avait écrit « Orphée »… Car le métro n’est pas qu’un moyen de transport aérien ou souterrain. Au fil des voyages et de nos rêveries, il nous entraîne aussi dans le cœur d’une cité magique qui se réinvente chaque jour. Les coupoles de perles dissimulent d’ailleurs un banc qui invite aux rencontres fortuites dans la ville endormie… où seuls les amoureux restent éveillés.

[gallery]

Jean-Michel Othoniel
Né en 1964, Jean-Michel Othoniel est un artiste sculpteur qui a progressivement inventé un univers imaginaire aux aspects multiples. Dessins, sculptures, photographies, écrits, chorégraphies ou vidéos s’attachent à révéler les qualités réversibles des objets qui nous entourent.

Pour aller plus loin

Vous aimerez aussi